Panser par l’image, c’est penser différemment,
se regarder autrement.

« Nous sommes une association créer en 2019 en Ariège à l’initiative de sa Présidente Stéphanie Rodrigues,
infirmière et photographe.
Elle s’est associée dans ce projet avec des collègues et ami(e)s, à la fois sensibles au sujet et convaincus par son travail. »

Nous essayons :

– de mettre en oeuvre la thérapie par l’image (cf.) auprès de quiconque en exprime la demande, mais aussi particulièrement auprès des malades (en soin ou convalescents) et des femmes victimes de violences.

– de rendre nos soins accessibles aux personnes à faibles moyens en sollicitant l’aide d’institutions publiques concernées ou susceptibles de l’être.

Il n’y a pas de restriction géographique de principe à notre action.

 

Différentes normes sociales, profondément ancrées dans nos cultures, sans réalité « officielle » mais omniprésentes, sans impératifs objectifs mais incontournables, s’imposent parfois à nous de manière tyrannique.

De plus les changements de parcours de vie, l’enfance, la maladie, le vieillissement, les grossesses, les éventuelles chirurgies sont susceptibles de modifier notre corps, nos psychologies, l’image que nous avons de nous même, hommes et femmes.

Pourtant, avoir une image bienveillante de soi est un levier très important pour retrouver une bonne estime de soi.

La thérapie par l’image permet de poser un nouveau regard sur soi, de se découvrir ou se redécouvrir,
c’est une prise de conscience de qui nous sommes, un outil pour se libérer d’une perception souvent erronée
que nous avons de nous même.

Quelles soient les raisons pour lesquelles vous avez perdu le contact entre votre corps et votre esprit,
nous vous accompagnons afin de vous réapproprier votre image.

C’est à cet endroit, au travers des maux de votre histoire, que Stéphanie puise son inspiration qui m’aidera
à vous accompagner de manière individualisée.

Infirmière diplômée, formée et passionnée de photographie, Stéphanie en fait aujourd’hui un outil
en proposant de la thérapie par l’image comme pansement pour vous aider à poser un regard doux
et parfois réparateur sur vous-même.