Panser par l'image, c'est penser différemment, se regarder autrement.

Différentes normes sociales, profondément ancrées dans nos cultures, sans réalité « officielle » mais omniprésentes,
sans impératif objectif mais incontournable, s’imposent parfois à nous de manière tyrannique.

De plus les changements de parcours de vie, l’enfance, la maladie, le vieillissement, les grossesses, les éventuelles chirurgies
sont susceptibles de modifier notre corps, nos psychologies, l’image que nous avons de nous même, hommes et femmes.

Pourtant, avoir une image bienveillante de soi est un levier très important pour retrouver une bonne estime de soi.

La thérapie par l’image permet de poser un nouveau regard sur soi, de se découvrir ou se redécouvrir,
c’est une prise de conscience de qui nous sommes, un outil pour se libérer d’une perception souvent erronée
que nous avons de nous même.

Quelques soit les raisons pour lesquelles vous avez perdu le contact entre votre corps et votre esprit,
Nous vous accompagnons afin de vous réapproprier votre image.

C’est à cet endroit, au travers des maux de votre histoire, que je puise mon inspiration qui m’aidera
à vous accompagner de manière individualisée.

Infirmière diplômée, formée et passionnée de photographie, j’en fais aujourd’hui un outil
en proposant de la thérapie par l’image comme pansement pour vous aider à poser un regard doux
et parfois réparateur sur vous-même.

Les membres du bureau de l'Association

Muriel Pince Bourrianne vice présidente.

« En tant que psychologue et psychothérapeute
il est important pour moi de soutenir
l’association panser par l’image.
 Il est tellement vrai que l’on peut soulager les maux par des mots alors pourquoi pas essayer au travers de séances photos réalisées par Stéphanie de revaloriser l’estime de soi  et de restaurer une bonne image chez ces personnes ayant subit des traumas
(violences, harcèlement morale, maladies..).
Puis si nécessaire enclencher un soutien psychologique et autre afin d’accompagner au mieux ces patients en souffrance et en demande d’aide dans un travail de reconstruction personnelle. »

Elodie Gusedon, trésorière.

Infirmière diplômée d’état. « J’ai tout d’abord été touchée par le talant de photographe de Stéphanie que je connaissais déjà depuis plusieurs années de part notre métier commun. Puis lorsqu’elle s’est investie dans ce projet de la revalorisation de la femme touchée par la maladie, par les violences… J’ai tout de suite été impressionnée par sa motivation et les valeurs sur lesquelles reposait ce projet.  C’est une femme touchée par les difficultés vécues par d’autres femmes. Et à travers son objectif elle redonne vie a ces personnes là avec une grosse dose d’humanité. Elle est à la fois à l’écoute, bienveillante et aidante. Elle fait ressortir le plus beau de chaque personne à travers son oeil professionnel et artistique à la fois. Participer à la vie de cette association me tient à coeur pour toutes ces raisons là. Je souhaite de tout mon coeur que les projets de l’association aboutissent et que de nombreuses personnes puissent bénéficier de cette aide précieuse. C’est une expérience qui prend tout son sens lorsqu’on la vie » 

Guillaume Pennequin, secrétaire.

Infirmier Diplomé d’Etat .

« Nous partagions avec Stéphanie un goût commun
pour la photographie.
Sa démarche personnelle concernant le soin par l’image s’est affinée et affirmée très rapidement.
La sensibilité, la créativité et la passion de Stéphanie d’une part, les résultats obtenus après ses premières séances d’autre part, m’ont convaincu tout naturellement de la pertinence de son projet.
Son esprit d’initiative et son dynamisme donnent envie d’y participer. »